Info
 
Burriana Turismo | TOUR DEL MAR
2769
page,page-id-2769,page-template,page-template-full_width-php,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,

TOUR DEL MAR

La Tour del Mar appartient au type de tours de guet ou miradors qui parsemèrent le littoral valencien là où le profil côtier-rocheux l’exigeait. Remplissant sa noble fonction de surveillance, sa mission consistait à protéger la côte des galères ennemies. Si une galère pouvant représenter un danger était aperçue, la population était avertie et les localités voisines mises en garde le plus rapidement possible au moyen de signaux de fumée voire même de pigeons voyageurs. Ainsi, on avertissait de tour en tour sur d’éventuelles attaques.

La Tour del Mar fut construite par le gouvernement de la Communauté valencienne (la Generalitat) en 1547 avec l’impôt sur la soie. De toutes les tours de guet présentes sur la côte de Burriana à partir de l’année 1552 pour se protéger contre les attaques de pirates, c’est la seule tour à avoir été conservée. 

Malgré sa proximité de la source de la rivière, étant donné qu’elle se trouve à côté du site du Clot de la Mare de Déu, elle était approvisionnée en eau grâce un puits privé qui se trouvait dans le coin nord du rez-de-chaussée, qui comprend également les mangeoires et le voussoir de sa porte en linteau horizontale.

Elle se présente comme une tour à plan carré d’environ 14 mètres pour un périmètre de 25 mètres. Le rez-de-chaussée est conçu comme une petite étable et il est recouvert d’une voûte en berceau qui comprend trois meurtrières carrées utilisées pour défendre ses soldats dans le cas où elle aurait été prise. Le deuxième étage comprend dans ses parements deux fenêtres en arc, celle qui donne au nord-est, étant en particulier dotée de deux ouvertures latérales pour le feu croisé de ses défenseurs.  

À l’extérieur, sur la face sud-ouest, se trouve une porte primitive avec de petites pierres de taille sur les jambages et un linteau en forme lobée en brique. Curieusement, sur le mur extérieur de la face sud qui correspond au deuxième étage, elle conserve une porte primitive, murée, avec un linteau en forme lobée de témoignage mudéjar. 

Cette construction est protégée par la Déclaration générale du Décret du 22 avril 1949, et par la Loi 16/1985 sur le Patrimoine Historique Espagnol.