Info
 
Burriana Turismo | ERMITAGE DE SAN BLAS
2749
page,page-id-2749,page-template,page-template-full_width-php,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,

ERMITAGE DE SAN BLAS

Une fois Burriana conquise en 1233 par Jacques Ier, le roi prit soin de peupler cette ville de chrétiens, et, à cette fin, mandata Pedro Cornell de venir sur sa terre aragonaise et de recruter des personnes pour habiter Burriana. Cornell revint avec des personnes d’Albarracín, de Teruel, de Daroca et d’Aljaferia. Ces deux derniers groupes, à qui il revint de peupler la rue principale et certaines rues contiguës, vouaient par tradition une grande affection à l’évêque San Blas, envers qui la dévotion était grande et intense sur leurs terres, c’est pourquoi ils lui consacrèrent un ermitage au bord de la rivière Ana où ils pouvaient lui vouer un culte. À côté de l’ermitage, Jacques Ier fonda un hôpital pour les pauvres qui ouvrit ses portes en 1238 et qui fut placé sous le patronage et le parrainage de San Blas.

D’autre part, une légende raconte qui certains habitants de Burriana avaient trouvé la table flottant dans une nappe d’eau du fleuve, après une grosse tempête qui avait terrorisé la population, laquelle pensait avoir réussi à l’apaiser grâce aux prières au saint. Ainsi, avec la découverte du retable, les citoyens attribuèrent ce « miracle » au saint et ce dernier fut nommé saint patron de la ville pour avoir veillé dessus.

L’ancien temple fut démoli en 1882 pour y construire le temple actuel. L’image du saint qui surplombe l’ermitage fut détruite pendant les premières émeutes d’août 1936, prélude à la guerre civile. L’image actuelle est l’œuvre du sculpteur de Villarreal, Julio Pascual Rubert Fuster.

L’actuel ermitage de San Blas, situé à la périphérie de la ville, est l’œuvre de Salvador Forç. Il est réalisé en pierre, sans avoir un style bien défini. On peut remarquer des éléments néoclassiques tels que le fronton et le clocher. À l’intérieur du temple est conservé un tableau avec l’image du saint, authentique bijou de l’art pictural, qui a été restauré en vue de son exposition à « Espaces de Llum » de la Fondation de la Communauté valencienne la Luz de las Imágenes (Lumière des Images). Ce tableau, d’après Roca Alcayde, fut amené jusqu’à Burriana par ses fidèles et premiers habitants chrétiens de la Ville, depuis le Château Royal d’Aljaferia situé à Saragosse.